lundi 22 février 2016

Les yeux dans les yeux (A suivre)

Partie Une


Et si nous allions nous promener ensemble, tu ne penses pas que ça serait une bonne idée? Oui il fait froid en ce moment je sais mais au moins c’est beau, toute cette neige qui nous entoure, c’est comme des murs de cotons qui protégeraient nos mots. Que fais-tu, à quoi penses-tu?
Je n’arrive même plus à imaginer tu sais, ça ne fait qu’un an mais quelle année! C’est pour ça, il faut que l’on se voit, il faut que tu me parles de ton année de voyages et de découvertes. Tu m’as manqué tu sais, je n’ai pas cherché à te parler car je trouvais ça mieux pour moi aussi de prendre mes distances surtout après notre dernière soirée avant ton départ. J’y ai souvent repensé évidemment, toi aussi j’imagine quand même.

samedi 30 janvier 2016

Journée au musée des Beaux-Arts de Montréal - Le Groupe de Beaver Hall


J'ai passé ma journée au musée des Beaux-Arts de Montréal et j'ai pris quelques photos pour partager ce que j'ai vu.
Il y a beaucoup de photos des textes exposés qui présentent l'exposition, je suis en train de les retranscrire mais je n'ai pas fini donc vers la fin vous devez encore lire les panneaux que j'ai pris en photos, excusez-moi je sais que ce n'est pas très agréable à lire.
Les paragraphes que vous pouvez lire sont donc des retranscriptions des panneaux de l'exposition, rien n'est de moi ou d'internet.

L'objet de ma venue était l'exposition La couleur du jazz : Le Groupe de Beaver Hall.

Le groupe de Beaver Hall est un regroupement d'artistes ayant lieu à Montréal en 1920, leur nom se réfère au lieu qu'ils occupèrent. Ce groupe mixte de peintres a été reconnu notamment pour avoir mis en avant des femmes artistes à une époque où vivre de son art en tant que femme était difficile. Il a forgé une identité artistique propre à ses artistes montréalais en se détachant d'un autre groupe d'artistes (masculins) de Toronto appelé le Groupe des Sept.


mardi 26 janvier 2016

Parfois je t'écris

Hey, bonjour, bonsoir.



Cela fait longtemps je trouve que je ne t'ai pas écris. Je ne sais pas si tu me lis vraiment, je ne sais pas qui tu es mais l'envie me vient de t'écrire ce soir. Petit coup de mou, dans le creux de la vague de mon océan de bonheur. J'exagère un peu peut-être mais c'est vrai que les choses vont bien, les choses changent et ça fait du bien. Je grandis, j'évolue et les choses s'éclaircissent, se stabilisent.
Mais tu vois, ça ne peut pas être qu'une pente ascendante la vie, ça ne serait pas la vie sinon mais un rêve. Alors en ce moment c'est bof, depuis peu, quelques jours seulement, mais c'est bof.

mercredi 2 décembre 2015

Marché-Parlé

Je viens de poster mon 6ème marché-parlé sur Mixcloud (je parle trop, j'ai dépassé le quota de Soundcloud) et donc vu que ça fonctionne comme des articles mais beaucoup plus spontanés et décousus je vais vous en parler brièvement si vous voulez m'écouter parler.

vendredi 27 novembre 2015

L'amour du voyage - Astuces, conseils, stages...

Bonjour à toutes et à tous !



Je compte parler des différents moyens possibles pour partir à l'étranger en voyage, stage, coopération internationale sans trop de moyens... et pour cela je vais commencer par citer une personne du forum de l'Originale, BatVador ou Adèle de son prénom.
Cette jolie dame a fait plusieurs podcast audio sur les voyages et les différentes façons de voyager que tu peux écouter en cliquant ici-même !

Donc je suis allée à une conférence à l'université où 5 personnes ont partagé leur façon de voyager, leurs expériences de voyages et ils ont abordé des techniques que je veux absolument partager avec vous autres ! (C'était pas mal axé sur les actions à l'étranger de bénévolats plutôt que de voyages playa et farniente dans un hôtel à Miami).
Tout d'abord je parle de voyages et non pas de vivre à l'étranger donc d'une durée moyenne de 2 semaines à 12 mois. Ensuite petite introduction de pourquoi j'ai envie de vous partager tout ça :

mardi 24 novembre 2015

Dernière missive

Conseil de fond sonore

Mon cher ami,

Je suis fatiguée, cela ne peut plus durer. Vous ne connaissez pas ma peine, vous ne vous êtes jamais demandé ce que je pouvais bien ressentir sous mon corset trop serré. Certes je suis toujours aimable en votre compagnie, j’étais et je resterais une dame respectée et respectable aux yeux de tous mais avec vous je ne peux plus continuer.
Je ne suis plus de celles que vous faites espérer, de celles qui s’émerveillent de vos yeux noirs et de vos belles paroles. Je ne suis plus de celles qui sont convaincus d’être unique même en voyant les autres ingénues autour de vous. L’ai-je été un jour je me le demande. Nous avions quelque chose de particulier, nous avons partagé des moments qu’il est indéniable de ne pas reconnaitre comme significatifs. Vous me fatiguez à jouer sans cesse, à nier vos sentiments et votre attachement à ma personne. Vous souhaitez jouer?

mardi 17 novembre 2015

Un amour enneigé

Je marchais seule dans la neige, il faisait nuit noire et personne n'était de sortie. Il était minuit passé mais je restais dehors, je ne voulais pas rentrer m'enfermer, je ne voulais pas m'arrêter de marcher. Je n'étais pas bien, je n'étais pas mal, j'étais simplement las. La neige crissait sous mes bottes, le vent giflait mon visage malgré ma tuque et mon énorme écharpe.
J'avais très froid, je me sentais isolée de tout et de tous, et puis j'ai vu d'autres traces de pas dans la neige. Vu la vitesse à laquelle il neigeait, la personne devait être dans les environs. Je me demandais qui d'autre pouvait sortir par un temps pareil... Je suivais donc les pas, par curiosité et car je ne savais plus où donc aller. Je suivais ces traces et je t'ai aperçu au loin. Tu étais accoudé à ce rebord en pierre qui surplombait la ville endormie, tu fumais évidemment. Mon coeur se mit à battre plus rapidement et mon corps se réchauffa subitement... tu avais donc bien reçu mon message, tu étais donc bien arrivé en ville.